Foire aux questions

Comment se déroule le début d’un accueil ?

Tout d’abord, nous vous contactons afin de voir si vous êtes disponible pour accueillir un enfant. Si ce n’est pas le cas, aucune inquiétude, nous n’avons pas de « liste noire ». Nous ferons appel à vous pour un accueil prochain. Si vous acceptez la demande, nous organisons ensuite l’accueil de l’enfant au sein de votre foyer. Nous réalisons tous les trajets liés au début d’accueil. Lorsque nous arrivons avec l’enfant chez vous, nous restons sur place le temps que nous estimons nécessaire (en fonction de notre analyse de l’état de l’enfant) et vous laissons faire connaissance avec l’enfant. Dès le lendemain, nous revenons vers vous afin de savoir comment le début de l’accueil s’est déroulé.

Pourrons nous fixer des critères par rapport aux enfants que nous désirons accueillir ?

Oui. En discussion avec le service, chaque famille peut réfléchir à l’âge de l’enfant qu’elle pourrait accueillir, ainsi qu’à la possibilité ou non d’accueillir des fratries.

Serons-nous en contact direct avec les parents ?

Non. Nous essayons un maximum de garder le lieu de vie de la famille d’accueil le plus neutre possible. Dans certains cas, des contacts téléphoniques entre parent(s) et enfant(s) sont autorisés (pour les enfants au-dessus de 6 ans) par le mandant mais un cadre précis est toujours défini avec vous et les parents. Des droits de visite peuvent aussi être envisagés (généralement après 15 jours d’accueil) mais nous nous en chargeons. Dès lors, vous n’aurez donc pas de contact direct avec les parents afin de vous éviter de devoir prendre parti dans la relation entre l’enfant accueilli et ses parents.

Comment se déroule une fin d’accueil ?

Comme à son arrivée, c’est nous qui venons rechercher l’enfant chez vous. Vous êtes tenus au courant de la date de la fin de l’accueil et nous vous soutenons au mieux afin de préparer la séparation avec l’enfant. Parfois, certaines familles d’accueil réalisent un rituel, une sorte de “petite fête d’adieu” qui permet de se dire au revoir en douceur.

Puis-je garder de contact avec l’enfant et/ou devenir famille d’accueil pour lui à long terme

Le projet de famille d’accueil d’urgence est tout à fait spécifique. Il s’agit bien d’un accueil d’une durée déterminée de 45 jours maximum. Garder des contacts avec l’enfant après son passage chez vous peut avoir plusieurs conséquences telles que créer de l’incompréhension chez ce dernier (ex : pourquoi n’ont-ils pas continué à m’accueillir s’ils le pouvaient ?), ne pas permettre à l’enfant de s’investir dans un autre projet, ne pas favoriser la reprise de la place des parents d’origine, …

Le projet de famille d’accueil dit de “long terme” est tout à fait différent. Il s’inscrit sur la durée. L’investissement auprès d’un enfant dans l’urgence n’est pas du tout le même que dans le long terme. Nous sommes également là pour en discuter avec vous, pendant l’accueil et après.

Puis-je prendre des initiatives tel que couper les cheveux, accepter un piercing sans accord, tatouage, … ?

Non, ce type d’initiative (soins particuliers au corps, décisions parentales importantes, …) incombent toujours aux parents qui conservent leur autorité parentale, sauf avis contraire d’un Tribunal de la Jeunesse. Donc, avant toute action de ce type, nous vous demandons de prendre contact avec nous afin de voir de quelle marge de manoeuvre nous disposons. De plus, cela vous permet de ne pas répondre directement à une demande impulsive du jeune accueilli et de prendre le temps de la réflexion.

Est-un emploi rémunéré?

Être famille d’accueil d’urgence est une démarche solidaire et bénévole, et non un emploi rémunéré. Cependant, afin que l’accueil d’un enfant ne mette pas nos familles en difficultés, un défraiement est octroyé aux familles d’accueil sur base du nombre de jours que l’enfant aura passés chez vous. Ceci a comme objectif d’atteindre une forme d’équilibre financier, sans gain ni perte d’argent. Notez cependant qu’en raison de délais administratifs inévitables, ce défraiement est payé avec plusieurs mois de retard.

Combien de temps cela va-t-il mettre avant qu’on nous confie un enfant?

Avant qu’un accueil ne se mette en place, la procédure de sélection doit être terminée, validée par l’ensemble de l’équipe et la Direction. Ensuite, le délai avant un premier accueil est très variable et ne peut être prédéfini. Il dépend du laps de temps nécessaire pour qu’une demande rencontre les critères de la famille d’accueil. Certaines familles seront sollicitées rapidement, d’autres après plusieurs mois.

Combien d’enfants vais-je accueillir par an?

Il n’existe pas une constante. Certaines familles seront désireuses d’effectuer peu d’accueils par an, d’autres d’enchaîner les périodes d’accueil. Au rythme propre de chaque famille se greffera l’arrivée des demandes non prévisibles par notre service. Nous ne pouvons donc garantir un rythme soutenu d’accueils ou un accueil à un moment précis (vacances scolaires par exemple). Néanmoins, une période de latence de quelques semaines sera toujours observée entre deux accueils pour permettre à chacun de retrouver son système familial avant un nouvel accueil.

Serai-je mis au courant des informations concernant l’enfant?

Afin que vous puissiez prendre l’enfant en charge au mieux, en comprenant au maximum ses attitudes et son comportement, nous vous transmettrons toute information utile à son sujet et les circonstances de son accueil. Dans ce cadre, nos familles sont soumises, au même titre que nous, au secret professionnel. Nous vous demandons de le respecter en tout temps et de ne divulguer aucune information à qui que ce soit.

Comments are closed.